Du balai pour ses vieux mails

Soumis par Flavio le dim 24/01/2016 - 23:28

L'impact des mails est loin d'être neutre pour l'environnement. Ils génèrent du Co2 quand on les envoie, et surtout quand on les stocke. "Newmanity", une start up spécialisée dans les mails écolos lance une campagne pour que nous fassions le ménage dans nos boites mail.

La pollution numérique serait aussi importante que celle de l’aviation

200 milliards de mails hors spam, sont envoyés chaque jour dans le monde. Et ils génèrent beaucoup de CO2.
Selon une étude de l’Ademe, l’agence de l’environnement et pour la maitrise de l’énergie,  une entreprise de 100 personnes serait, sur année, responsable à travers ses mails de 13 tonnes d’équivalent CO2. L’équivalent de 13 vols allers-retours Paris -New York.

Mais il y a pire : les mails dont on ne se débarrasse pas

Le stockage de données est très énergivore. A cause de l’électricité consommée par les équipements informatiques.
Stephane Petibon, de "Newmanity", spécialisé dans le web écoresponsable explique que 30 mails conservés pendant un an consomment autant qu’une ampoule allumée pendant 24h.

Dans le monde, près de 4.000  data centers stockent nos mails

Mais aussi nos  photos, ou les films qu’on regarde en réseau. Ils fonctionnent 24h sur 24, 7 jours sur 7 et sont très gourmands en électricité, car il faut notamment les refroidir. 
Certains data centers consomment plus qu’une ville de 100.000 habitants.

La campagne de dépollution numérique lancée par "Newmanity" se poursuit jusqu’à la fin du mois. Vous pourrez y  apprendre les éco-gestes d’un web dépollué.

Fabienne Chauvière de France Info

Un mail communautaire, qui connecte les aspirations citoyennes & solidaires partout dans le monde

 

Limite l'empreinte carbone de notre vie numérique avec Newmanity Mail !

Leurs data centers sont 100 % green, nos mails ne polluent pas !

Alimentés en électricité produite exclusivement avec des énergies renouvelables, leur bilan carbone est neutre.

https://newmanity.com/

https://newmanity.com/aboutus

Que penser de Newmanity, la boite mail qui protège les données personnelles ? 

Par Maddyness     http://www.maddyness.com/startup/2015/07/01/newmanity-data/

La startup Newmanity apporte une consommation alternative des mails, qui rythment nos vies professionnelles et privées depuis des années. Lancé le 19 juin 2015, Newmanity est un réseau solidaire qui a lancé la première boîte mail gratuite protégeant les données personnelles des internautes, tout en réduisant l’emprunte numérique et qui réduit par deux les dépenses en CO2 générées par les flux. Stéphane Petibon, dirigeant de Newmanity, a apporté son éclairage afin de mieux comprendre ce nouveau système 100% français qui défie Google à l’heure où celui-ci est devenu quasi intouchable.

Les maîtres mots de Newmanity sont la confidentialité et la préservation de l’environnement. En effet, la jeune pousse s’engage à ne jamais livrer les données personnelles de ses utilisateurs. La confidentialité des données dans les échanges de mails est totalement préservée, ne sont pas analysées à notre insu ni exploitées à des fins commerciales. Et donc, à la clé, plus de publicité ni de spam, ce qui répond aux aspirations citoyennes de vie privée.

Quel est votre constat de départ?

Les messages publicitaires et le retargeting n’ont rien à faire dans des communications privées. Les grands opérateurs lisent, analysent et exploitent nos données personnelles d’une manière non éthique et pour alimenter des algorithmes qui ne servent personne, très souvent même pas les annonceurs. L’email est le premier des réseaux sociaux, là où nous avons de vrais échanges privés, et les utilisateurs veulent avoir la possibilité de communiquer en toute liberté sans avoir peur pour leurs données personnelles et confidentielles. Newmanity Mail (NTYMAIL) répond exactement à ce besoin grandissant.

Est-ce possible de totalement tout sécuriser sur votre plateforme? Si oui, par quels moyens et quelles technologies?

L’échange entre nos utilisateurs est sécurisé grâce à différents moyens softs et hardware. Nous allons renforcer dans les semaines qui viennent encore plus cette sécurité, en proposant un cryptage unique pour les utilisateurs de NTYMAIL quand il y a un échange de message entre utilisateurs de NTYMAIL. Nous travaillons en R&D en permanence sur ce sujet délicat qui doit répondre à des contraintes d’ordre juridique sur tous les pays. Nous ne pouvons évidemment pas dévoiler les technologies utilisées pour des raisons évidentes de sécurité. Mais il faut être conscient que toute sécurisation est vulnérable.

Nous pensons que la meilleure des protections est l’anonymat et l’absence de boite noire. Un utilisateur de NTYMAIL à l’assurance qu’aucune de ses données ne lui sont rattachées nominativement, et ça change tout.

Que pensez-vous de la sécurité des données aujourd’hui? Un argument de vente pour les entreprises de demain?

Nous pensons qu’au-delà d’un argument de vente, ça va devenir une nécessité pour les individus de se protéger des intrusions dans leur vie personnelle, mais aussi pour les sociétés et les organisations. La prise de conscience de la moisson de nos données par des entreprises privées à des fins pas uniquement commerciales, grandie, et rapidement.

La pire des choses qui pourrait arriver serait que demain, il faille payer pour se protéger et que seul les riches soient à l’abri de l’utilisation de leurs données. La mission de Newmanity est de proposer des services gratuits à la portée de tous, pour que cela n’arrive pas.

Ne pensez-vous pas que les internautes se méfient maintenant de toute nouvelle entreprise digitale?

Oui, à juste titre. Les internautes ont compris que leur données valent de l’or et qu’elles ne leur appartiennent pas tout à fait. Donc donner confiance et attirer des internautes sur une nouvelle plate-forme n’est pas aisé. Paradoxalement, les internautes font confiance aux anciens acteurs du web, qui eux moissonnent leurs données et les considèrent comme des produits.

Dire non au Big Data, revient à dire oui à …?

Revient surtout à dire oui à la liberté pour nos utilisateurs et oui à la recherche de nouveaux modèles positifs qui peuvent être rentables et utiles.